Les haies indigènes

La haie n'est pas seulement une limite naturelle entre deux parcelles, elle joue une multitude de rôles en particulier dans nos campagnes. On citera :

  • l'effet coupe-vent;
  • le fixation des terres en atténuant l'érosion des sols;
  • la régénération de l'humus (chute des feuilles);
  • des abris pour le bétail;
  • des refuges naturels pour la faune sauvage;
  • une diversification des paysages;
  • une transition entre les milieux forestiers et agricoles (maillage écologique)...

Les haies mixtes, arborées et champêtres sont clairement celles qui présentent le plus grand intérêt pour la biodiversité. Elles produisent des fleurs et des fruits en abondance tout en offrant des sites de nidification pour la faune.

Les essences à préconiser sont les essences indigènes avec une préférence pour les fruitiers comme l'aubépine, le prunellier, le cornouiller sanguin, le cornouiller mâle, la viorne obier, la viorne mancienne, la bourdaine, le troène sauvage, le houx...

 

Nos fiches conseils

Notre fiche des gestion (plus complète)

Un membre du Réseau Nature nous conseille :

Plus de documentation

 

 

 

 

 

Natagora, association de protection de la nature, se mobilise pour préserver la biodiversité des habitats naturels en Wallonie et à Bruxelles. Pour cela, nous avons besoin de votre soutien !