Aller au contenu principal

Réseau Nature

Un réseau qui regroupe tous les espaces verts publics ou privés qui respectent et protègent la nature. L'ensemble de ces terrains, petits ou grands, forment un maillage qui favorise l'extension de la biodiversité.

Les 5 points de la charte

En plus d’être toxique pour la santé, ces produits laissent souvent des résidus polluants dans l’environnement. De plus ils rompent les équilibres naturels du milieu, qui suffisent souvent, à terme, à enrayer un déséquilibre ponctuel causé par exemple par l’attaque de parasites. Si une intervention est vraiment nécessaire, on choisira les techniques manuelles ou les produits biologiques.

Les activités humaines altérant directement les milieux naturels ne sont pas permises sur les terrains repris dans le Réseau Nature (ex : les remblais, déversement incontrôlé des eaux usées, assèchement des zones humides,...).  Cela n’interdit pas la réalisation de petits aménagements tels que la pose de panneaux, cabanon, sentier ...

Nos plantes indigènes et variétés locales de fruitiers sont plus résistantes que certaines plantes horticoles. Elles ont évolué en même temps que notre faune et fournissent abri et nourriture à de nombreux insectes et oiseaux. Elles sont un des fondements de la biodiversité, plus il y aura de plantes indigènes, plus les insectes, oiseaux, champignons... pourront être attirés dans votre jardin.

Dans la partie du terrain consacré au Réseau Nature, le gestionnaire sera attentif à laisser la nature s’exprimer et évoluer sans se laisser envahir. Il préférera les plantes indigènes qui poussent spontanément à celles plantées ou semées. Il veillera à ne jamais introduire d’animaux sauvages. L’introduction d’espèces auxiliaires utilisées dans le jardinage biologique (coccinelles, syrphes…) est autorisée.

Les terrains colonisés par les plantes invasives peuvent rejoindre le réseau nature MAIS les gestionnaires développeront prioritairement des actions appropriées et sans pesticides pour contrôler et éliminer ces espèces. A surveiller en priorité : la Renouée du Japon, la Berce du Caucase et la Balsamine de l’Himalaya (liste complète disponible sur http://ias.biodiversity.be/species/all et sur https://www.provincedeliege.be/fr/node/10919)

Un engagement moral

Cette charte est un engagement moral, elle ne possède aucun caractère juridiquement contraignant. Cependant en signant la charte, vous acceptez que Natagora vienne visiter un échantillon des terrains pour vérifier que ceux-ci continuent à respecter cette charte.

Les mesures volontaires

Si les mesures obligatoires assurent la protection des terrains contre la destruction directe, elles ne suffisent pas à créer et restaurer des milieux biologiques optimaux pour la vie.

Le participant s’engage donc à poser des actes dont les impacts sur la biodiversité sont positifs: l'aménagement d'une mare, la restauration d’un verger haute tige, la gestion d’une lisière forestière... selon la taille et la configuration de son terrain mais aussi ses moyens et le temps disponible pour s'en occuper.

La non-réalisation de ces mesures volontaires n’entraîne pas l’exclusion du «Réseau Nature».

Notre dossier

Le label

Le label, en forme de pièce de puzzle, indique que le terrain fait partie du réseau. Il rend visibles votre démarche et le réseau lui-même.

Ce qu'il apporte:

  • Une reconnaissance de votre action par une association de protection de la nature.
  • Un outil de communication et de sensibilisation.
  • Une visibilité de votre action aux yeux des autres (passants, voisins,visiteurs).
  • Une "valeur" aux yeux de ceux qui n'y voyaient qu'un terrain en friche.

Il est attribué plus ou moins un an après la signature de la charte (en septembre) si le rapport de suivi est favorable.

Une labellisation adaptée à chaque type de terrain

En fonction du type de terrain, la procédure de labellisation est différente. Vous êtes :

Un particulier  Une entreprise  Une administration  Un collectif ou une association

Historique

Dès 1984, l’association Natagora (à l’époque, l’asbl Réserves Naturelles) a mis en place une opération destinée à encourager les propriétaires de jardins à aménager tout ou une partie de leur terrain en zone favorable à la faune et à la flore sauvages.

Planter une haie d’espèces indigènes, installer un nichoir, faire place à une prairie fleurie… les propositions d’aménagement étaient données à l’occasion de visites-conseils des jardins (sur toute la Wallonie).Depuis 1991, l'opération "Nature au Jardin" bénéficie du soutien du Ministère de l'Environnement et de Bruxelles Environnement - IBGE en Région de Bruxelles-Capitale.La charte d'engagement pour plus de biodiversité est reprise depuis 2011 par notre projet Réseau Nature. Il offre à Bruxelles comme en Wallonie un panel d'outils via internet pour que chacun d'entre-nous, à son échelle puisse poser un geste pour la nature !

Partager sur :Email

Soutenez Natagora

La nature vous attend

Participez avec Natagora à la préservation de l’environnement en Wallonie et à Bruxelles. Et bénéficiez de tous nos avantages membres ainsi que de réductions auprès de nos partenaires.
Vous aimez la nature ? Aidez-la !

DEVENEZ MEMBRESIGNEZ LA CHARTE

Faites un don

Protégez la nature ici, près de chez vous, en permettant l'achat de réserves et en soutenant nos efforts pour leur restauration.

JE PARTICIPE