Aller au contenu principal

Le Réseau Nature pour les particuliers

La nature ne s'arrête pas aux réserves naturelles. Chaque parcelle entre deux reserves qui n'utilise pas de pesticides et accueille la biodiversité indigène permet aux espèces de voyager et se répandre. A Bruxelles, les jardins privés représentent 30% des espaces verts. Tant d'espaces qui pourraient être des refuges pour la nature. En Wallonie aussi tous les jardins peuvent - à leur echelle - agir.

Vous voulez favoriser la biodiversité dans votre jardin, mais vous ne savez pas comment faire ?

Réseau Nature est là pour vous aider !

  1. En mettant à votre disposition des fiches conseils et des fiches de gestions ainsi que d'autres outils
  2. En proposant une visite de votre jardin à un tarif préférentiel pour vous aider à définir un projet nature adapté à votre terrain
  3. En étant à votre disposition par e-mail pour répondre à toutes vos questions.

Pourquoi signer la charte ?

Environ un an après la signature de la charte en ligne, vous recevrez un petit dossier de suivi à compléter. A la réception de celui-nous, nous vous attribuons le label Réseau Nature en forme de pièce de puzzle que vous pourrez accrocher fierement sur le portail de votre jardin ou le mur de votre maison.

Ce label est une valorisation et une reconnaissance de votre démarche. C'est aussi un outil de sensibilisation et l'occasion d'engager la conversation avec votre voisin.

En signant la charte, vous aidez également Natagora en nous permettant de réaliser une cartographie des terrains bruxellois et wallons qui soutiennent la biodiversité et mieux évaluer l'impact réel des citoyens sur la nature.

Petit bonus : les membres du Réseau Nature ont droit à une réduction de 20% sur toutes les formations nature de Vincent Louwette

Les 5 points de la charte

En plus d’être toxique pour la santé, ces produits laissent souvent des résidus polluants dans l’environnement. De plus ils rompent les équilibres naturels du milieu, qui suffisent souvent, à terme, à enrayer un déséquilibre ponctuel causé par exemple par l’attaque de parasites. Si une intervention est vraiment nécessaire, on choisira les techniques manuelles ou les produits biologiques.

Dans la partie du terrain consacré au Réseau Nature, le gestionnaire sera attentif à laisser la nature s’exprimer et évoluer sans se laisser envahir. Il préférera les plantes indigènes qui poussent spontanément à celles plantées ou semées. Il veillera à ne jamais introduire d’animaux sauvages. L’introduction d’espèces auxiliaires utilisées dans le jardinage biologique (coccinelles, syrphes…) est autorisée.

Nos plantes indigènes et variétés locales de fruitiers,  sont plus résistantes que certaines plantes horticoles. Elles ont évolué en même temps que notre faune et fournissent abri et nourriture à de nombreux insectes et oiseaux. Elles sont à la base d’une biodiversité élevée.

Les terrains colonisés par les plantes invasives peuvent rejoindre le réseau nature MAIS les gestionnaires développeront prioritairement des actions appropriées et sans pesticides pour contrôler et éliminer ces espèces. A surveiller en priorité : la Renouée du Japon, la Berce du Caucase et la Balsamine de l’Himalaya (liste complète disponible sur http://ias.biodiversity.be

et conseils de gestion sur biodiversite.wallonie.be/fr/invasives)

Les activités humaines altérant directement les milieux naturels ne sont pas permises sur les terrains repris dans le Réseau Nature (ex : les remblais, déversement incontrôlé des eaux usées, assèchement des zones humides…) Cela n’interdit pas la réalisation de petits aménagements tels que pose de panneaux, cabanon, sentier...

Soutenez Natagora

La nature vous attend

Participez avec Natagora à la préservation de l’environnement en Wallonie et à Bruxelles. Et bénéficiez de tous nos avantages membres ainsi que de réductions auprès de nos partenaires.
Vous aimez la nature ? Aidez-la !

DEVENEZ MEMBRESIGNEZ LA CHARTE

Faites un don

Protégez la nature ici, près de chez vous, en permettant l'achat de réserves et en soutenant nos efforts pour leur restauration.

JE PARTICIPE